Recherchez sur le site de Pluméliau

Église, chapelles et calvaires

Chapelle de Saint Nicolas

 

Au début du siècle, il existait treize églises et chapelles dans la paroisse de Pluméliau.

 

L’église paroissiale Saint Méliau

Construite en 1694, l'église est réaménagée en 1861 par Léon Henry et complètement refaite après la seconde guerre mondiale. En forme de croix latine, elle comprend trois nefs, un court transept et un chœur meublé d'un autel monumental en granit. L'église conserve les statues de saint Méliau et de sainte Marguerite, datées du XVIe siècle.

 

Nos chapelles

 

La chapelle de  Saint-Nicodème

Elle est située à 4Kms environ au nord-ouest du bourg sur la route qui mène de Pluméliau à St Nicolas  des Eaux. Il s’agit d’une des plus belles, des plus remarquables et aussi des plus impressionnantes des chapelles du Morbihan. Construite dans un bas fond, la chapelle présente des éléments de style gothique flamboyant et renaissance et est dédiée à St Nicodème, protecteur des troupeaux. Cette chapelle a donné lieu à diverses traditions. La chapelle a la forme d’une croix latine, avec un bas côté à deux travées au nord. Les fenêtres sont garnies de meneaux flamboyants et les sablières de sculptures variées. Le majestueux clocher s’élève à  48 m du sol au milieu des champs. Dans l’enceinte de la chapelle, deux fontaines exceptionnellement remarquables comptent parmi les plus belles de toute la Bretagne. Ces deux fontaines monumentales entourent la chapelle : l’une, de style flamboyant, est composée de trois bassins (dédiés respectivement St Nicodème, St Gamaliel et St Abibon). La deuxième dédié à St Cornély, a été ajoutée en 1790. Leur eau aurait le pouvoir de préserver des maladies épidémiques. Dans le prolongement du cœur, la maison du chapelain date du début du 18e siècle. La chapelle et l’enceinte de Saint Nicodème sont classées parmi les monuments historiques depuis le 26 octobre 1910. Le grand pardon de st Nicolème a lieu le 1er dimanche du mois d’août.

 

La chapelle de Saint Nicolas des Eaux

La chapelle Saint Nicolas domine la Vallée du Blavet. Il existait initialement un prieuré fondé en 1120 et relevait de l’abbaye bénédictine Saint-Florent-le-Veil en Anjou. Cette chapelle a été construite sur un plan en croix Latine au début du XVIè siècle. La proximité de la rivière et la présence d'un pont expliquent peut-être l'édification d'une chapelle dédiée à Nicolas, protecteur des bateliers. Elle est située dans le beau village de Saint Nicolas des Eaux à 6 Kms au nord-ouest du bourg. Le pardon a lieu le 3ème dimanche de septembre.

 

La chapelle de Saint Rémi

Elle est située au village de Vieux-Rimaison à 7Kms du bourg et aussi près du lieudit « Le Bout du Monde ». La chapelle est très simple. Un pardon a lieu le second dimanche d’octobre et jadis, un dicton de la région affirmait que : « Celui qui va au pardon de Rimaison sans emporter de vivre meurt de faim. »

 

La chapelle de la Madeleine

C’est un petit sanctuaire qui a été reconstruit au XIXè siècle sur l’emplacement d’un édifice plus ancien. La fontaine est dédiée à saint Eloi. Elle se trouve à environ 100m de l’autre côté de la route, vers le village de Ker-Eloi, et on y menait les chevaux en procession.

 

La chapelle de St Hilaire

La chapelle actuelle fut rebâtie en 1868 dans le village qui porte le nom du saint-Patron, à 5 Kms à l’ouest-sud-ouest du bourg. La fontaine de St Hilaire est proche du lavoir. Au centre du village, on peut voir un superbe puits sculpté. Un vieux diction disait : Aux deux premiers dimanches de juillet, vous trouverez les pardons de St Hilaire et de la Madeleine. »

 

La chapelle de la Ferrière

Elle se trouve au village de ce nom, à 4,5Kms au nord-est du bourg. Deux fontaines, une dédiée à la vierge, la seconde dite de saint Eutrope se trouvent en bordure de la route. Le grand pardon de La Ferrière a lieu le dernier dimanche d’août, grand rendez vous festif de fin d'été regroupant près de 1000 personnes chaque année.

 

La chapelle de St Claude

Elle est maintenant à l’état de ruine. Les raisons de son état sont multiples : inondations de 1925, centralisation du culte au bourg, situation excentrée, diminution du nombre des habitants du secteur principalement à l’hécatombe des hommes pendant la guerre de 1914-1918. Une partie des pierres a été utilisée pour agrandir l'église de Pluméliau.

 

Une chapelle d'une commune limitrophe mais avec un très beau point de vue de Pluméliau

 

La chapelle Saint Gildas

Sur la commune de Bieuzy les Eaux, au cœur d'un site exceptionnel en bordure du Blavet, la chapelle Saint Gildas s'appuie sur un côté de l'énorme rocher qui la surplombe. Il s'agit d'une grotte naturelle dans laquelle Saint-Gildas à son arrivée de Cornouaille anglaise, aurait trouvé refuge. Il aurait partagé cet ermitage avec son disciple Bieuzy. Une vue imprenable sur ce site à partir de l’autre rive du Blavet, accessible par le village de Saint Nicolas des Eaux.

 

Les calvaires

 

Ils sont au nombre de 21 sur le territoire de Pluméliau, presque tous en très bon état.

Le calvaire en granit de Port-Arthur inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques le 29 mars 1935, date du XVIème siècle. Très sculpté, il est orné d’un Christ en pierre.

 

calvaire de Port Arthur

 

Découvrer le patrimoine religieux sur la carte interactive ci dessous


Accéder au plan